Association des Amis du Patrimoine Historique Turbomeca
Association des Amis du Patrimoine Historique Turbomeca

10, rue des Ecoles

64800 BRUGES

Téléphone : +33 784 09 33 68

Courriel:
contact@amis-turbomeca.com

Activités de l'association

Nous recherchons des volontaires pour nous aider dans nos activités.

Merci de nous contacter.

Si vous vous intéressez aux activités de la section de Tarnos, vous pouvez visiter leur site

Bulletin bimestriel "Le Diffuseur" (Résumés)

Le Diffuseur est le bulletin édité bimestriellement par l'association  pour vous informer des grands moments et des personnes et des produits qui ont marqué l'histoire de Turbomeca / Safran Helicopter Engines.

Diffuseur #60

 

C’est un numéro particulier du Diffuseur que nous vous proposons en ce début d’année 2024, le numéro des 10 ans de l’association. Ce numéro est en effet un album photos rappelant les  grands évènements ayant rythmé cette première décennie riche en activités et réalisations.

Diffuseur #HS20

 

En 2023, Safran Helicopter Engines Germany, anciennement Turbomeca Germany, a fêté ses 30 ans d’existence. A cette occasion, la filiale a décidé l’écriture d’un livre racontant ces 30 années. Ecrit en collaboration avec notre association, mais publié en allemand et en anglais seulement, ce livre méritait une version française. C’est l’objet de ce Hors-Série du Diffuseur qui vous raconte les aventures d’une filiale extrêmement dynamique, portée par un marché hélicoptère européen dans lequel Turbomeca brille particulièrement.

Diffuseur #59

 

Dans ce numéro 59 du Diffuseur, vous ferez la connaissance du tout premier employé de Joseph Szydlowski, vous découvrirez l’espace patrimonial de Tarnos et vous lirez la suite de l’histoire de la famille Artouste avec l’Artouste II.

Diffuseur #58

 

Ce Diffuseur 58 est particulièrement riche. Trois grands articles vous attendent : le premier épisode de l’histoire de l’Artouste, moteur emblématique de Turbomeca ; un témoignage exceptionnel de Pierre Vauterin sur son expérience avec les Indiens à l’occasion du choix du TM 333 ; la découverte d’un métier méconnu à Turbomeca, celui de chimiste, pourtant indispensable. Sans oublier nos rubriques habituelles.

Diffuseur #57

 

Dans ce nouveau numéro du Diffuseur, nous vous proposons la suite de l’histoire du TM 333 avec l’affaire indienne et la découverte d’un personnage de Turbomeca, Marcel Dessagne. Bonne lecture.

Diffuseur #56

 

Ce numéro de mai du Diffuseur vous propose la fin de l’aventure Continental aux Etats-Unis, un article sur les convertibles, mi-avion, mi-hélicoptère, et une interview exclusive de Philippe Barros-Tastets, Chef du Personnel Turbomeca entre 1976 et 1988. Et bien sûr, nos rubriques habituelles. Bonne lecture. 

Diffuseur HS19

 

A partir du milieu des années 1970 et pendant une dizaine d’années, Turbomeca tente de se rapprocher des motoristes américains. A cette époque, le conseil d’administration et la direction générale sont persuadés que pénétrer le marché américain, alors le plus vaste au monde, nécessite un partenariat avec un motoriste local. Dans un premier temps, le partenariat est imaginé sous forme de coopération. Mais, avec le temps, l’avancement en âge de Joseph Szydlowski et le besoin d’assurer le devenir de l’entreprise, le partenariat envisagé ira jusqu’à la prise de participation dans le capital de Turbomeca, ce qui fut appelé alors « les grandes manœuvres » des années 1985 et 1986. Ce numéro Hors-Série du Diffuseur raconte ces démarches, finalement infructueuses, qui ouvrirent cependant la voie à l’arrivée du groupe Labinal dans le capital de l’entreprise.

Diffuseur #55

 

Dans ce numéro 55, vous lirez la suite de l’aventure avec Continental aux Etats-Unis, un article sur les propositions d’APU pour l’Airbus A320 dans les années 1980 et une interview exclusive d’Edouard Hedacq qui travailla aux Turbines Terrestres et Marines et en particulier sur le Turmogaz. Comme d’habitude, des articles riches et variés.

Diffuseur #54

 

Pour ce premier numéro de l’année 2023, Le Diffuseur vous propose une interview exceptionnelle de Chantal Grésillion, une des premières femmes ingénieures à Turbomeca qui a fait une brillante carrière non seulement à Bordes, mais dans le groupe Safran. Vous découvrez également qu’un moteur Turbomeca équipe le cargo militaire géant américain Galaxy et vous lirez le premier épisode des licences Turbomeca chez Continental aux Etats-Unis. Bref, l’année commence fort.

Diffuseur #53

 

Encore un numéro très riche du Diffuseur en ce mois de novembre 2022. Trois articles passionnants sur des sujets variés. Le premier vous fait découvrir un chef d’œuvre, le livre de Jean-Jacques Terraube ; le second vous raconte la suite de l’histoire du TM 333 ; le troisième, le témoignage de Bernard Sallefranque sur son séjour à Singapour comme Directeur de la filiale Turbomeca Asia Pacific. Bonne lecture !

Diffuseur #52

 

Ce numéro 52 du Diffuseur, numéro de rentrée, vous présente un sommaire particulièrement riche avec deux articles exceptionnels. Le premier raconte la naissance du moteur TM 333 qui inaugura au début des années 1980 la technologie qui est encore celle des moteurs d’aujourd’hui (arbre traversant, chambre à retour, FADEC, etc.). Le second retrace l’histoire d’une nouvelle filiale, après SHE UK et SHE Brasil, celle de SHE Asia précédemment Turbomeca Asia Pacific dont les 30 ans ont été fêtés récemment. Sans oublier toutes nos rubriques habituelles. 

Diffuseur #HS18

 

Le Marboré est encore à ce jour, en quantités produites, le plus grand succès de Turbomeca. Il faut cependant admettre que cette place est due avant tout à la firme américaine Continental qui le fabriqua sous licence sous la désignation de J69. Il n’empêche, avec près de 5500 exemplaires produits par Turbomeca seule, le Marboré est un remarquable succès même sans les Américains. Il arrive en effet à la seconde place, après l’Arriel, en nombre de moteurs fabriqués par la firme de Bordes. Surtout, le Marboré, première grande série à Turbomeca, est le moteur qui a fait de celle-ci un véritable motoriste aéronautique renommé dans le monde entier. 

Diffuseur #51

 

Dans ce numéro du Diffuseur, nous poursuivons la présentation de ceux qui ont contribué à la fondation de Turbomeca avec la biographie du général Camille Martinot-Lagarde qui fit venir Joseph Szydlowski en lui passant son premier marché français et qui administra la société durant la seconde guerre mondiale.

Dans ce numéro également, la suite de la genèse du MTR 390 et la présentation d’un moteur oublié, le TR 420.

Diffuseur #50

 

Le MTR 390, moteur de l’hélicoptère Tigre, a connu une très longue genèse démarrée en 1975. Dans ce numéro du Diffuseur, vous découvrirez la première partie de cette histoire, première partie qui se termine par un échec en 1981. Vous ferez également connaissance avec un pilier de l’ALAT, Armand Farrugia qui totalise 10 000 heures de vol, pour la plupart sur hélicoptères motorisés par Turbomeca. Un  grand connaisseur de nos moteurs !

Diffuseur #HS17

 

Turbomeca do Brasil, maintenant Safran Helicopter Engines Brasil, est la plus ancienne filiale créée par Turbomeca pour le support des moteurs en dehors de France. Réalisé en partenariat avec la filiale, ce Hors-Série exceptionnel vous raconte cette histoire débutée en 1977. Agrémenté de nombreux témoignages, c’est un récit vivant de 45 ans d’aventures brésiliennes que vous lirez dans ce numéro.

Diffuseur #49

 

Connaissez-vous le général Ladousse au centre de l'image ci-contre? Peut-être pas. Pourtant, il fut président de la CGTM pendant 10 ans entre 1965 et 1975. C’est sa carrière que vous lirez dans ce numéro du Diffuseur. Vous y lirez également la fin de la saga des Turmo avec, en particulier, les versions industrielles de cette famille. Et puis, évidemment, toutes nos rubriques habituelles.

Diffuseur #48

 

La mise en place de l’organisation programmes à Turbomeca a été longue. C’est ce que vous raconte ce numéro du Diffuseur. Vous y lirez également l’évolution des documents publicitaires concernant les services offerts par le support et découvrirez le trophée Szydlowski

Diffuseur #47

 

En 1965, la vie à Turbomeca était très différente de ce qu’elle est aujourd’hui. C’est que nous raconte Jean-Claude Mialocq dans ce numéro 47 du Diffuseur, évoquant le déroulement de sa journée de travail de l’époque. Toujours dans ce numéro, la suite de l’histoire des Turmo et les relations oubliées de Turbomeca avec la société Leduc, pionnière du statoréacteur dans les années 1950.

Diffuseur #46

 

Dans ce numéro 46, un article exceptionnel dans lequel Dominique Fournier nous raconte la naissance des pales de turbine monocristallines, ces matériaux qui ont révolutionné les performances des turbines à partir des années 1980. Vous y lirez également un ensemble d’anecdotes, ces petits faits qui sont aussi l’histoire de Turbomeca.

Diffuseur #45

 

Pendant longtemps, Turbomeca a imprimé de remarquables documents publicitaires sur ses moteurs. Ces fiches, ces plaquettes, ont évolué au fil du temps et des modes. C’est ce que raconte ce numéro du Diffuseur, largement illustré avec des documents issus de la riche collection des archives historiques de la société. Dans les années 1950, la vie à Turbomeca était très différente de celle de nos jours : Claude Serrano nous parle de cette Turbomeca du temps de Joseph Szydlowski.

Diffuseur #HS16

 

Thomson-CSF et le TM403

 

Le TM-403 fait partie des réalisations un peu mystérieuses de Turbomeca. Ce dérivé de l’Arriel 1, resté prototype, était destiné à motoriser un véhicule blindé de Thomson-CSF. Mais ce qui le caractérise avant tout, c’est l’emploi d’un échangeur, un dispositif très à la mode de nos jours. Vous découvrirez cette histoire dans ce nouveau hors-série du Diffuseur qui s’appuie sur le témoignage exceptionnel des personnes les mieux placées pour en parler, chez Thomson-CSF comme chez Turbomeca.

Diffuseur #44

 

La saga du Turmo se poursuit dans ce numéro 44 du Diffuseur avec la première partie de l’histoire des moteurs du Puma, la principale application de la famille.

Vous y lirez aussi un article passionnant de Gilbert Loustau sur la vie de son père Jean qui fut, entre autres, chauffeur de Joseph Szydlowski. Et bien sûr, les rubriques habituelles.

Diffuseur #HS15

 

L’hélicoptère combiné, du Flettner au X3

 

L’hélicoptère combiné revient à la mode. Ce véhicule, qui tente de concilier les avantages de l’hélicoptère (atterrissage et décollage vertical, stationnaire) et ceux de l’avion (vitesse et autonomie) se caractérise par des dispositifs de sustentation et de propulsion séparés, à l’inverse par exemple du tilt-rotor qui bascule l’un pour le transformer en l’autre. 

L’hélicoptère combiné est un concept ancien comme nous le montre Daniel François dans ce Hors-Série du Diffuseur. Vous y découvrirez nombre de machines, parfois surprenantes. Pourtant, à ce jour, ce concept n’a jamais débouché en série. Le 21ème siècle verra-t-il ce vieux rêve réalisé, la question reste ouverte.

Diffuseur #43

 

Ce numéro du Diffuseur vous fait tout d’abord visiter le Musée de l’Aviation de Saint-Victoret, largement consacré aux hélicoptères et donc aux moteurs Turbomeca.  Vous y lirez également la fin de l’histoire du Pucara argentin et le témoignage d’un ancien de Turbomeca, Edouard Cachau, fraiseur et monteur.

Diffuseur #HS14

 

Les années 80 à Tarnos, histoire d’une réussite

Au cours des années 1980, la production à Tarnos subit un certain nombre de changements fondamentaux, tant dans ses moyens industriels que dans ses méthodes. Raconter l’origine, le déroulement de cette révolution et ses implications humaines était indispensable pour bien comprendre la situation actuelle qui en découle directement. Pour raconter cette histoire, l’équipe AAPHT de Tarnos a fait appel à de nombreux protagonistes de cette époque, les a interviewés et construit avec eux ce numéro Hors-Série du Diffuseur. Ce travail d’équipe exceptionnel est en lui-même une aventure humaine, reflet de ce même travail d’équipe qui a réalisé cette mutation des années 1980. En lisant ce document, on sent toute la passion qui animait et anime encore tous ces salariés, fiers de leur travail et de l’entreprise qui leur a permis cette aventure.

Diffuseur #42

 

L’année 2021 commence avec un très riche numéro du Diffuseur. Trois textes passionnants vous y attendent : l’histoire du Pucara, cet avion argentin équipé d’Astazou XVIG turbopropulseur qui vole encore de nos jours, la découverte d’un artiste mondialement connu et qui a travaillé quelques temps à Turbomeca, Georges Noël Bédart et la fin du pittoresque témoignage de Jacques du Boucher, pilote de Joseph Szydlowski.
Ce numéro présage d’une grosse année 2021 en termes de publication, comme vous vous en rendrez compte au fil des mois !

Diffuseur #41

 

Dans ce numéro du Diffuseur, vous lirez la suite de la longue histoire de la famille Turmo.  Cet épisode retrace l’historique des versions turbopropulseurs qui ont équipé un appareil extraordinaire, le Breguet 941, un quadrimoteur de transport à décollage et atterrissage court.

Dans la série des anecdotes, vous découvrirez les souvenirs du premier pilote de Joseph Szydlowski, Jacques du Boucher, un ancien pilote de chasse qui fut embauché pour piloter le De Havilland Dragon Rapide que Turbomeca avait acheté en 1951.

Quant au personnage de ce numéro, il s’agit d’Alain Pargade dont vous lirez la carrière à Turbomeca.

Diffuseur #40

 

Connaissez-vous le Jaguar japonais ? Non, alors vous ferez sa connaissance dans ce numéro du Diffuseur. Il fut, après le Jaguar franco-britannique et le Hawk, la troisième grande application de l’Adour, trop méconnue à Turbomeca.

 

Inconnus également les moteurs diesel de Joseph Szydlowski, ces moteurs par lesquels le Service Technique de l’Aéronautique français découvrit le futur fondateur de Turbomeca. Ils furent nombreux et variés, mais aucun ne connut le succès, au contraire du compresseur centrifuge dessiné initialement pour les suralimenter.

Enfin, vous découvrirez dans ce numéro, la fin des aventures d’André Lascabettes aux quatre coins du monde pour soutenir les opérateurs de moteurs Turbomeca.

Diffuseur #HS 13

 

Dessiner une turbomachine de petite puissance est un exercice compliqué car la taille constitue une complication « de taille », si on peut l’exprimer ainsi ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les premiers turboréacteurs ont été des machines puissantes. Les petites turbomachines sont apparues à la fin des années 1940, début des années 1950, et les solutions apportées à cette époque ont été diverses. Par la suite, petit à petit, les solutions se sont rapprochées pour arriver à un certain consensus. C’est cette histoire que vous raconte ce numéro Hors-Série du Diffuseur, très largement illustré, écrit par de grands spécialistes Turbomeca ayant participé activement à cette évolution. Un témoignage de première main.

Diffuseur #39

 

Dans la série les grands sous-traitants de Turbomeca nous vous présentons ce mois-ci un article exceptionnel sur l’entreprise Cazenave de Serres-Castet. Cet article a été réalisé grâce à son fondateur, Pierre Cazenave, maintenant en retraite, que nous avons eu la chance d’interviewer et qui nous a fait visiter la société qu’il a créé en 1967. Une belle histoire qui s’est poursuivie jusqu’à nos jours grâce aux deux chefs d’entreprise qui lui ont succédé : Bernard Cabannes et Michaël Debergue.
Avant la création de la DSO (Direction Support aux Opérateurs) en 1996 et la localisation de toutes ses activités à Tarnos, existait le SAV (Service Après-Vente). Les mécaniciens envoyés chez les opérateurs pour dépanner les moteurs étaient appelés Grillons. Leur vie se passait en déplacements et détachements aux quatre coins de la planète. Parmi eux, André Lascabettes a conservé une documentation exceptionnelle sur sa carrière et ses aventures dans le monde. Le Diffuseur est donc allé l’interviewer chez lui à Soumoulou pour vous proposer ce récit, en deux parties, d’une vie de Grillon. 

Diffuseur #38

 

Tous les visiteurs du Musée Turbomeca, installé dans la Villa Szydlowski à Bordes, nous demandent qu’elle est l’histoire de cette belle maison. Eh bien, c’est ce que le Diffuseur vous raconte dans ce numéro après les recherches approfondies de plusieurs de nos adhérents. Vous y découvrirez une histoire étonnante qui s’étend sur bientôt un siècle et demi.

 

Dans ce numéro également, la suite de la saga des moteurs Turmo avec le Turmo III et le Super Frelon.

Diffuseur #HS12

L’histoire de Turbomeca UK

 

Safran Helicopter Engines a une filiale britannique, appelée Safran Helicopter Engines UK, qui a une histoire longue et compliquée, voire paradoxale. En effet, elle implique deux sociétés différentes, Turbomeca/Safran Helicopter Engines et Microturbo/Safran Power Units, et dure depuis 1974, soit trois ans avant que Turbomeca ne fonde sa première filiale support au Brésil. C’est dire comme il était intéressant pour Le Diffuseur de se pencher sur cette histoire. D’autant plus que nous avons pu bénéficier de la collaboration de Safran Helicopter Engines UK qui a mis à notre disposition un fond documentaire et iconographique exceptionnel. Nous tenons à remercier tout particulièrement Lynn Whittle et Robin Taylor-Hunt qui nous ont formidablement aidés. Sans eux, ce Hors-Série n’aurait pas été aussi riche. Un grand merci également à Graham Walsh, Christian Hamel et Xavier Narbonne pour leur participation en tant que « Grands Témoins », à ce numéro.

Diffuseur #37

 

Connaissez-vous Antoine Goldet ? Non, alors lisez l’article qui lui est consacré dans ce numéro du Diffuseur. Antoine Goldet est, avec Joseph Szydlowski et André Planiol, le troisième fondateur de Turbomeca, le plus méconnu. Pourtant sa vie est un roman, digne de la période agitée qui a vu la création de la société.

Dans ce numéro également, l’interview de Michel Poizard et Gérard Pétriat clôture la série sur les témoignages des premières années de la production à Tarnos, série initiée en 2017 par Michel Etcheverry et Dominique Boutineau avec l’interview de Serge Labédens.

Diffuseur #HS11

 

En 1974, La Roumanie achète la licence de fabrication du Turmo IVCA pour ses Puma fabriqués également sous licence. Le moteur est fabriqué chez Turbomecanica à Bucarest. En 1980 Dominique Boutineau part là-bas assister les Roumains dans la mise en place de cette fabrication. Il restera une année dans cette Roumanie de Nicolas Ceaucescu et en tirera un long texte sur son expérience. C’est à partir de ce témoignage que ce Diffuseur est construit. En plus du récit de Dominique, vous y lirez trois autres témoignages d’acteurs de cette licence : Ashley Roffey et François Dumont de Turbomeca et Alexandru Ioan de Turbomecanica. Un numéro du Diffuseur exceptionnel !

 

Pour lire d'autres récits de Dominique Boutineau, visitez son site

 www.les-ecrits-de-db.fr

Diffuseur #36

 

Dans ce numéro du Diffuseur, le troisième épisode de la saga Turmo raconte l’histoire du Turmo IIIB et de son application emblématique mais ratée, le SNCASE SE-3200 Frelon.

 

La société Exameca, devenue  AD Sheet Metal en 2018, fondée par Raymond Monedi en 1969 et implantée à Serres-Castet, est un fournisseur historique de Turbomeca. Son histoire est racontée dans ce numéro du Diffuseur par deux de ses anciens directeurs François Pardeilhan et Jean-Claude Ganza, avec l’assistance de Daniel Trallero

Diffuseur #HS10

 

Arriel, du BK117 au H145, l'histoire d'une belle réussite.

Après l’opération Arriel 1 sur le S-76 de Sikorsky, Turbomeca se lance dans une aventure similaire, le remplacement du moteur Lycoming LTS-101 du BK-117 de MBB (Messerschmitt-Bölkow-Blohm) par le même Arriel 1. L’idée est identique : réaliser le prototype à CGTM, charge à la firme allemande de passer ensuite en production série. La réussite de cette affaire aura des répercussions immenses sur l’histoire de Turbomeca et de l’Arriel. En effet, le BK-117 intègre la gamme Eurocopter quand Aerospatiale et MBB fondent l’hélicoptériste franco-allemand, et devient EC-145, puis H-145  dont la carrière exceptionnelle se poursuit aujourd’hui.

Diffuseur #35

 

L’Espace Joseph Szydlowski sur le site de Bordes, présente de nombreux écorchés moteurs. C’est ainsi que l’on appelle les dessins 3D qui permettent de visualiser l’intérieur des moteurs. Ces dessins, véritables œuvres d’art, impressionnent tous les visiteurs qui se demandent comment il était possible de les réaliser, alors que l’informatique n’existait pas. Afin de répondre à toutes ces interrogations, nous avons interviewé deux acteurs qui ont contribué à ces travaux : Pierre Déposé et Michel Odet. 

 

Joseph Szydlowski et André Planiol sont les deux fondateurs de Turbomeca.  Il était important que Le Diffuseur rende hommage à André Planiol en publiant la biographie la plus exhaustive possible de ce grand ingénieur. Ce travail a été possible grâce à la collaboration de la Fondation Thérèse et René Planiol et, en particulier, d’un de ses membres fondateurs, Léandre Pourcelot.

Diffuseur #34

 

La saga du Turmo se poursuit dans ce numéro par les Turmo développés à partir du Turmo II chez Blackburn en Grande-Bretagne et la naissance du Turmo III. 

Jean Gonzalez nous raconte sa vie à Turbomeca, depuis ses débuts à l’école d’apprentissage de Bordes en 1950, jusqu’à l’atelier Tour à Tarnos.

Diffuseur #33

 

Parmi les multiples applications de l’Astazou en version turbopropulseur, on trouve les SFERMA Marquis dont certains ont été employés par les Turbomeca Airlines pendant de nombreuses années. Dans ce numéro du Diffuseur, nous vous proposons de faire connaissance avec ce joli petit appareil.

 

Michel Costedoat et Marc Mercader nous racontent de leur côté les débuts de la production à Tarnos et témoignent de leur expérience professionnelle.

Diffuseur #HS9

Le Piméné fut le premier moteur Turbomeca à porter un nom. Mais ce fut surtout le premier moteur Turbomeca à voler et le premier réacteur français à le faire, il y a exactement 70 ans, le 14 juillet 1949. Il occupe donc une place importante dans l’histoire de Turbomeca et, au-delà, dans celle de l’aéronautique française. Mais il fut aussi le moteur qui fit connaitre Turbomeca du monde entier comme société innovante, ce qu’elle est encore 70 ans plus tard. De ce point de vue, ce fut un bel exemple de démarche marketing. A l’occasion de cet anniversaire, nous vous proposons de découvrir l’histoire de ce moteur dans ce numéro hors-série du Diffuseur.

Diffuseur #32

Le premier moteur développé par Turbomeca, l’Oredon, était un moteur à un seul arbre et turbine liée. Le choix de cette architecture tenait avant tout à l’emploi auquel ce moteur était destiné, entrainer un alternateur. Mais la turbine liée présente un certain nombre d’inconvénients qui amènent à lui préférer dans certains cas la turbine libre. Pour Turbomeca, c’est la famille Turmo qui va inaugurer cette dernière formule, famille qui va connaitre un développement remarquable que Le Diffuseur entreprend de vous raconter dans ce numéro.

Jusqu’en 1967, Charles Bonnet, membre du PCF et de la CGT, fut l’interlocuteur privilégié de Joseph Szydlowski pour tout ce qui touchait les revendications du personnel alors, en très grande majorité, ouvrier et votant majoritairement CGT aux élections professionnelles. Il a laissé un profond souvenir dans l’esprit de ceux qui l’ont connu et il est donc naturel que Le Diffuseur évoque le souvenir de ce militant. Cet article s’appuie sur des documents rassemblés par l’Institut d’Histoire Sociale CGT (IHS-CGT 64), en particulier par André Narritsens, neveu de Charles Bonnet, et Jean-Claude Malé, qui ont bien voulu les mettre à notre disposition.

Diffuseur #31

Des records pour Turbomeca

Le 4 septembre 1956 sur la piste du Lac Salé de Bonneville près de Salt Lake City aux Etats-Unis, l’Etoile Filante Renault s’adjugeait quatre records mondiaux pour véhicule à turbine de moins de 1000 kg. Partie d’une idée de Joseph Szydlowski moins de deux ans plus tôt, cette performance s’appuyait sur les 270 ch du moteur Turmo I, le premier turbomoteur à turbine libre de Turbomeca. Grâce, entre autres, à une documentation fournie par Christian Calbète, Le Diffuseur vous raconte en détail cette aventure emblématique.

En 2016 Jean-Paul Lopez nous avait envoyé une petite documentation sur un curieux appareil, le Mantelli AM.12 Palas (photo ci-dessus) qui battit en 1962 un record du monde d’altitude. Or, comme son nom l’indique, cet avion était équipé d’un réacteur Palas de Turbomeca. Nous avons cherché à en savoir davantage, ce que vous présente un article de ce Diffuseur.

Diffuseur #30

Dans les numéros 10 à 14 du Diffuseur, nous avions raconté l’histoire des Bastan aéronautiques. Mais cette famille de turbines eut également des applications dites industrielles, c'est-à-dire non aéronautiques que nous évoquons dans ce Diffuseur. Pour cela, nous avons « fait appel à un ami », Bernard Watier, qui a travaillé de nombreuses années sur ces moteurs et nous a apporté son précieux témoignage.

La chaudronnerie est un art, et un art difficile. Depuis sa première turbine, Turbomeca fait appel à cette technologie pour réaliser des pièces légères et résistantes à la fois. Mais encore faut-il trouver des spécialistes capables de les fabriquer avec la précision voulue. Ces artistes de la tôle peuvent être des compagnons Turbomeca, mais aussi travailler chez des sous-traitants spécialisés. Parmi ces derniers, une société s’est longtemps distinguée : Delage-Aero. Celui qui en fut le Président, Alain Gadois, est un des plus anciens adhérents de notre association, passionné par l’histoire de Turbomeca avec qui il a longtemps travaillé. Nous avons profité de sa venue à la Villa Szydlowski  le 13 septembre 2018 pour l’interviewer.

Diffuseur #29

Responsable du Service Résistance des Matériaux (RDM), Jean-Marie Foueillassar écrivit, sous le pseudonyme de Jean Delyon, deux ouvrages : un essai philosophique "Eloge de flemme" en 1976 et une autobiographie "Ma vie en mosaïque" après son départ en retraite. Cette dernière, parfois abrupte, fourmille d’informations sur sa vie et sur Turbomeca durant ses 35 années de présence entre 1948 et 1983. Nous vous proposons dans ce numéro du Diffuseur d’en lire le résumé que nous avons pu faire.

 

Dans le Diffuseur 26, nous avions raconté l’histoire des chambres de combustion à injection centrifuge, cette innovation à l’origine des premières générations de turbines de la firme de Bordes. Dans ce nouveau Diffuseur, Guy Grienche nous raconte la genèse et l’évolution des chambres de combustion à flux inversé dites « à retour » qui équipent toutes les nouvelles turbines construites depuis les années 1970.

Diffuseur #HS8

La genèse d’un programme est un processus ignoré de la grande majorité des salariés de Turbomeca, maintenant Safran Helicopter Engines. En effet, il concerne très peu de personnes et peut être long et tortueux. C’est le cas de la naissance de l’Arriel. Celle-ci peut être datée du 22 novembre 1968, lors d’une réunion à Bordes entre le STAé, Sud-Aviation et Turbomeca ; il y a donc tout juste 50 ans.

A l’occasion de ce cinquantenaire, le Diffuseur Hors Série n°8 vous fait pénétrer dans les méandres de cette genèse, celle du moteur qui est devenu le plus grand succès de la société.

Diffuseur #28

Pendant très longtemps, les turboréacteurs Turbomeca ont équipé de nombreux avions d’entrainement. Encore de nos jours, le British Aerospace Hawk motorisé par l’Adour ressort de cette catégorie d’appareil. Le lien entre Turbomeca et les avions d’entrainement démarre dès le Piméné, mais trouve son apogée avec le Marboré. Ce moteur a été construit en plusieurs milliers d’exemplaires pour ce type d’application. C’est cette réussite que Le Diffuseur vous raconte dans cet article qui vous présente les avions d’entrainement construits ou imaginés autour de ce moteur emblématique de Turbomeca.

Dans ce numéro du Diffuseur, deux témoignages également. Celui d’André Labache qui a monté le premier Arriel et le premier Arrius, et celui de Ferdinand Daguerre de l’atelier tuyauteries de Tarnos (voir l'illustration)

Diffuseur #27

Dans le Diffuseur 14 de mai 2016, nous avons raconté la création de la société Turbomeca en 1938. Nous y avons présenté les sept premiers actionnaires de Turbomeca, pour un capital initial de 100 000 francs réparti en 100 actions de 1000 francs. Par la suite, capital social et actionnaires vont évoluer jusqu’à la situation actuelle. C’est cette histoire passionnante, que le Diffuseur, en collaboration avec Jean-Luc Varga, ancien Secrétaire Général de Turbomeca, et Geneviève Larrue qui travaillait au Secrétariat Général, vous raconte dans cette étude historique.

Dans ce numéro du Diffuseur, deux témoignages également. Celui de Jean Houert, grand spécialiste de l’Arbizon au banc d’essais de Bordes et celui d’André Birade, responsable de la maintenance électrique à Tarnos

Diffuseur #26

Après l’histoire de la technologie des compresseurs Turbomeca racontée dans ses numéros 6 et 7, Le Diffuseur entame dans ce numéro 26 celle des chambres de combustion. Vous lirez ainsi dans ce premier épisode l’historique des chambres de combustion à injection centrifuge, la technologie à l’origine des premières générations de moteurs Turboméca.

Egalement dans ce numéro l’histoire des petites turbines Boeing (voir l'image), un concurrent de Turbomeca à ses débuts.

Enfin, la fin des biographies des techniciens Allemands de Turbomeca et toutes nos rubriques habituelles.

Diffuseur #HS 7

1945 : L’arrivée du turboréacteur bouleverse l’avenir de l’aviation ; le temps du moteur à pistons est révolu. Joseph Szydlowski l’a bien compris, lui qui ne pense qu’à développer des turbomachines. Mais la voie est difficile en ces temps de reconstruction. Il faut de l’argent et surtout une technologie. Nous avons vu dans le Diffuseur Hors Série N°6 comment le fondateur de Turbomeca a embauché une équipe d’ingénieurs allemands pour profiter de leur expérience dans ce nouveau domaine. Mais il faut du temps avant que la première turbine Turbomeca soit testée. Ce sera en 1948 et il faudra encore cinq années avant que le Marboré soit commandé en série. Pendant ce temps, il faut faire vivre la société et les 500 personnes qui y travaillent. Pour ce faire, tout est bon : sous-traitance, développement d’instruments de mesure, compresseurs et turbines divers, etc. C’est le temps des « petits boulots » que Le Diffuseur vous fait découvrir dans ce numéro hors série N°7. Vous y découvrirez la diversité des travaux de Turbomeca dans cette période d’entre-deux. Une histoire oubliée, mais au combien riche. 

Diffuseur #25

Beaucoup de témoignages et d’histoires humaines dans ce numéro du Diffuseur : la suite de l’histoire des 13 Allemands de Turbomeca et deux témoignages sur l’histoire du site de Tarnos.

Vous lirez également l’histoire d’une encombrante machine, le Turmo XII à échangeur qui n’a jamais débouché, malgré toute la persévérance mise à la faire tourner.

Et évidemment, toutes nos rubriques habituelles!

Diffuseur #24

Dans ce numéro, vous lirez la deuxième partie de l’histoire de la turbine B782. Le Diffuseur 24 vous en raconte les essais suivis du développement de l’Oredon, version « série » de cette première turbine Turbomeca.

Dans le Diffuseur n°22 de septembre 2017, nous avions évoqué la carrière de Gottlieb Sporer, un des 13 Allemands qui ont fait leur carrière à Turbomeca jusqu’à leur retraite. Dans ce numéro nous évoquerons trois autres Allemands dont la personnalité et les travaux ont laissé une empreinte profonde lors des premières années de croissance de notre société : Willy Syring, Julius Ziegler et Georg Hagedorn.  

Diffuseur #HS6

Le 5 décembre 1972, le TGV 001 s’adjuge le record du monde de vitesse pour un engin à traction thermique roulant sur une voie ferrée classique avec 316 km/h, record amélioré trois jours plus tard et porté à 318 km/h. Pour ces records, le TGV 001 était motorisé par deux groupes bi-Turmo III G fabriqués par Turbomeca. C’était là l’aboutissement d’un long travail commencé au milieu des années 1960 par la SNCF et Turbomeca et qui avait vu apparaître successivement les turbotrains TGS, ETG et RTG, ces deux derniers construits en série, mis en service commercial et même exportés. A l’occasion des 45 ans de ce record, il nous a semblé indispensable de rappeler cette longue histoire des turbotrains qui a passionné beaucoup de monde à Turbomeca et ailleurs. Pour nous accompagner dans cette recherche historique, nous sommes allés chercher Claude Eymard qui a consacré l’essentiel de sa carrière professionnelle à Turbomeca à cette aventure. C’est lui, en effet, qui au sein des équipes de marques Turbines Industrielles, a piloté les programmes de moteurs ferroviaires. Nous ne pouvions trouver meilleur interlocuteur.

Diffuseur #23

La B782 tient une place éminente dans l’histoire des turbines à gaz Turbomeca. Etudiée en 1947, elle est la première turbine de la lignée qui va faire la fortune de la maison. Le Diffuseur ne pouvait éviter de raconter l’histoire de sa conception et de son développement. En effet, sans elle, le Diffuseur n’aurait tout simplement pas existé !  

La section Tarnos de notre association a entrepris de recueillir les témoignages d’Anciens du site tant de la Production que de la Réparation. Le premier que nous publions dans ce Diffuseur est celui de Serge Labèdens qui fut Directeur de Production, puis Directeur-Adjoint du site de Tarnos. C’est lui qui fut en charge de la mise en place de la Production à Tarnos et de l’intégration des Anciens des Forges de l’Adour, dont il était lui-même issu. C’est donc un témoignage essentiel sur l’histoire de Turbomeca.

Diffuseur #22

Le 18 avril 1951 a lieu le premier vol au monde d’un hélicoptère motorisé par une turbine. Il s’agit de l’Ariel III, hélicoptère à réaction construit par la société française SNCASO. Le moteur de cet hélicoptère est un Turbomeca ARRIUS, premier du nom. Dans le Diffuseur 21 nous avions raconté l’histoire des hélicoptères à réaction de la SNCASO ; il est donc naturel de relater dans ce nouveau Diffuseur celle du moteur qui réussit cette première mondiale.

Comme nous l'écrivions dans Le Diffuseur Hors-Série n°5 : en 1952, seuls 13 Allemands allaient continuer et terminer leur carrière avec Joseph Szydlowski : Hans Bührer, Konrad Drobny, Otto Engl, Hans Foltyn, Georg Hagedorn, Heinrich Köck, Fritz Köhler, Theodore Peters, Gotlieb Sporer, Willy Syring, Kurt Walther, Rotraut Wolfram et Julius Ziegler. Nous entamons dans ce numéro 22 l’évocation de la carrière de ces 13 personnages en commençant par celui qui fut un des inventeurs les plus géniaux de Turbomeca, Gotlieb Sporer. C'est grâce à l'aide de Henri Loustalet et Alain Dufau que nous avons pu reconstituer les grandes lignes de sa carrière.

Diffuseur #HS5

Créée en 1938 pour exploiter les brevets Szydlowski-Planiol sur les compresseurs, la société Turbomeca, dix ans plus tard, deviendra un spécialiste mondial des turbines à gaz. Pour arriver à un tel résultat, l’intention ne suffit pas. Il faut trouver une solution pour acquérir la technologie. C’est Joseph Szydlowski, ayant compris l’immense potentiel des turbines à gaz lors de son séjour forcé en Suisse, qui va la trouver. Et cette solution, ce sont des ingénieurs et techniciens allemands ayant développé la technologie des turbines à gaz durant le conflit.

C’est ainsi qu’en 1946, Turbomeca va disposer d’un bureau d’études turbines à gaz (à Nay puis à Bordes) d’environ 150 personnes recrutées en Allemagne. Ce sont ces personnels qui vont créer les premières turbines Turbomeca. C’est à eux que nous sommes redevables de cette technologie qui va faire la fortune de l’entreprise. Le Diffuseur ne pouvait échapper à raconter en détail cette exceptionnelle aventure. C’est l’objet de ce numéro Hors-Série, en forme d’hommage à ces hommes et femmes dont treize d’entre eux/elles ont fait ensuite leur carrière à Turbomeca, constituant pour la plupart l’ossature du bureau d’études de Bordes jusqu’à la fin des années 1970.

Diffuseur #21

Jusqu’au 9 février 2017, la chose était entendue : Turbomeca a commencé à travailler sur les turbines à gaz après la Libération, lorsque fut constitué le bureau d’études allemand au bord du lac de Constance. Pourtant quelques indices laissaient à penser que, peut-être, des travaux sur les turbines à gaz avaient été effectués précédemment. Mais ce n’était que des suppositions que rien ne venait étayer sérieusement. Charles Claveau vous raconte comment, le 9 février 2017, une exceptionnelle découverte vient rétablir une vérité historique cachée pendant 76 ans.

Joseph Szydlowski était un habitué de l’Hôtel du Palais à Biarritz. Que n’a-t-on pas été imaginé et fantasmé sur ces séjours du Patron dans ce prestigieux hôtel de la Côte Basque ! Aussi, quand Dominique Boutineau se proposa d’interviewer Jean-Louis Leimbacher qui fut Chef de Réception de 1965 à 1980, puis Directeur de l’hôtel de 1988 à 2015, ce fut comme si une fenêtre s’ouvrait sur la vie personnelle du fondateur de Turbomeca. Voici donc le témoignage d’un témoin privilégié de la vie de Joseph Szydlowski en dehors de Turbomeca.

Diffuseur #20

Pendant 10 ans, les compresseurs pour moteurs à pistons ont été le fond de commerce de Turbomeca. Dans ce numéro, le Diffuseur termine la saga de ces productions commencée dans le numéro 17 de notre journal. C’est l’occasion de découvrir les monstrueux moteurs à pistons imaginés en France en 1945, juste avant que la propulsion à réaction ne rende cette technologie obsolète pour l’aéronautique.

Pendant plus de 20 ans, Emmanuel Delfour a côtoyé quasi quotidiennement Joseph Szydlowski comme Secrétaire Général de Turbomeca et voisin de bureau. C’est dire s’il est bien placé pour parler du fondateur de Turbomeca. Nous sommes donc allés l’interroger pour qu’il nous parle du Patron et de sa vie de Secrétaire Général de Turbomeca.

Diffuseur #19

Quelques images de notre assemblée générale du 9 février 2017 à Bordes, le témoignage de Pierre Bazet, mécano / steward sur le Nord 260, la lettre de Joseph Szydlowski aux grévistes en 1969, la fin de l'histoire des compresseurs pour Hispano-Suiza et la découverte de Terraplane constituent la richesse de ce numéro.

Diffuseur #18

Jean Duboué, qui a fait toute sa carrière à la RdM (Service Résistance des Matériaux), nous raconte les débuts de l’Adour tels qu’il les a vécus avec ses yeux de mécanicien.  

De nos jours, plus personne ne s’étonne de voir les EC 145 de la Sécurité Civile ou de la Gendarmerie Nationale partir au secours de montagnards en difficulté. Particulièrement dans ces Pyrénées proches des usines de Bordes et Tarnos. C’est en 1956 que furent réalisées en France les deux premières opérations de sauvetage en montagne mettant en œuvre des hélicoptères à plus de 4000 m. Dans les Alpes. Le second de ces sauvetages, lors de la Noël 1956, est resté particulièrement célèbre par son intensité dramatique. Le Diffuseur revient sur un drame fondateur.

Diffuseur #HS4 FR

Diffuseur #HS4 EN

 

L’histoire de l’Arriel sur l’hélicoptère Sikorsky S76 a marqué profondément tous ceux qui ont eu la chance d’y participer. Que ce soit les personnes de Sikorsky, CGTM, TMUSA, Bond Helicopters, Héli-Union ou Turbomeca. Toutes ont gardé des souvenirs exceptionnels des différents épisodes de cette longue coopération.

Ce fut réellement une aventure inoubliable qui a permis de tisser des liens d’amitié entre les deux côtés de l’Atlantique. Aussi, quand nous avons proposé à ces amis de raconter cette aventure dans un numéro spécial du Diffuseur, ce fut un accord immédiat. Le texte que vous allez lire est donc le résultat du travail d’une équipe franco-américaine composée de correspondants dans toutes les sociétés mentionnées précédemment. Un document unique et une référence pour l’histoire de Turbomeca. 

Diffuseur #17

La réussite des essais du prototype du compresseur à circulation variable sur le moteur Hispano-Suiza 12 Y (voir Le Diffuseur 12) va entraîner Turbomeca à fournir des compresseurs à ce motoriste qui sera le principal client des compresseurs Szydlowski-Planiol et le seul pour lequel des productions de série seront réalisées. Malgré le peu d’archives découvertes à ce jour sur ces fabrications, Le Diffuseur tente une synthèse des relations de Turbomeca avec Hispano-Suiza dans le domaine des moteurs à pistons. C’est l’occasion de découvrir les fameux moteurs 12 cylindres en V du motoriste de Bois-Colombes.

De 1971 à 1993, Claude Barteau fut pilote d’essais à la CGTM. Il était alors le seul pilote d’essais qualifié avion et hélicoptère en France. Entre 1951 et 1993 Claude a accumulé 12 400 heures de vol sur un nombre incroyable de types d’avion, de planeur ou d’hélicoptère. Le Diffuseur est allé l’interviewer chez lui à Ciboure. Récit d’une vie consacrée à l’aviation.

Diffuseur #16

Le 28 avril 2016 à Arseniev en Russie l’hélicoptère Kamov Ka-62 équipé de deux moteurs Ardiden 3G a effectué son premier vol. Cette étape essentielle marque la fin d’une longue, d’une très longue attente. C’est en effet en 1989, il y a maintenant 27 ans, que cette affaire a démarré pour Turbomeca. Le Diffuseur vous conte cette très longue histoire.

René Lemaire est entré à Turbomeca en 1947 pour prendre sa retraite en 1988 après 41 ans de travail à Bordes puis à Tarnos. Il a connu à la fois les débuts de la turbine à gaz à Bordes et l’internationalisation des activités avec l’Adour à Tarnos. C’est dire la richesse d’une telle carrière faite quasiment toute entière aux bancs d’essais. Sa longue interview va nous faire traverser les années cruciales de la constitution de Turbomeca en motoriste de premier plan.

Diffuseur #15

Sonia Meton, deuxième fille de Joseph Szydlowski,  nous a quittés le 20 avril 1996, il y a tout juste vingt ans. Il nous a paru opportun de nous remémorer les grandes lignes de sa vie consacrée entièrement à Turbomeca, les principales actions qu'elle a menées et lui rendre ainsi un nouvel hommage qu'elle  mérite bien. Daniel Trallero lui consacre donc une biographie complète dans ce numéro du Diffuseur.

Dans le numéro 12 du Diffuseur, nous avons publié le témoignage d’Evelyne Ayguebère sur sa vie aux Granges. « Les Granges » était le nom d’un immeuble de Bordes qui faisait partie de ce que l’on appelle la cité ouvrière Turbomeca de Bordes. Avec Gilbert Loustau, Le Diffuseur a voulu en savoir plus sur cette cité ouvrière. Voici donc son histoire racontée en deux épisodes. A l’occasion de cette recherche, nous avons découvert que la cité ouvrière Turbomeca de Bordes est une des solutions que l’entreprise a trouvé pour loger son personnel dans la région paloise. D’autres solutions furent envisagées, on les découvrira également dans cette étude.

Diffuseur #HS3

Avec Airbus Helicopters et HAL en Inde, l’hélicoptériste chinois Avicopter est aujourd’hui un des principaux clients de TURBOMECA. TURBOMECA est  présent sur de nombreux appareils de ce constructeur comme les AC 312 et AC 311 avec l’Arriel ou l’AC 352 avec l’Ardiden 3. Cette position enviable résulte d’un très long travail en commun, seul à même de tisser les relations de confiance indispensables. Dans cette longue histoire, une opération tient une place à part : la licence Arriel 1. Sans le succès de cette opération, jamais TURBOMECA n’aurait réussi à créer de tels liens de confiance avec la Chine. Cette opération initiée en 1980, à une époque où la Chine sortait à peine de la Révolution Culturelle, fut une aventure inoubliable pour tous ceux qui y participèrent. Parmi ceux-ci, Fabrice Lemarquis a probablement vécu les choses les plus extraordinaires. En effet, c’est lui qui fut, pendant trois ans, le premier détaché permanent de TURBOMECA en Chine. Mais attention, pas à Pékin, à Zhuzhou dans le sud de la Chine où, avec son épouse Ghislaine et leurs trois enfants Sonia, Clémentine et Julien, ils étaient alors les seuls occidentaux à résider. C’est cette expérience exceptionnelle qu’il nous raconte dans ce numéro spécial du Diffuseur. 

Diffuseur #14

De 1953 à 1988, il a calculé, dessiné, testé des compresseurs. Sa vie professionnelle a été consacrée toute entière à ce composant essentiel des turbines à gaz. Le Diffuseur se devait de publier son témoignage. André Branger et Charles Claveau sont donc allés interviewer Max Giraud, ancien Chef du Service Compresseurs-Turbines.

Dans Le Diffuseur n°1 nous avons raconté l’histoire des moteurs Aspin, réacteurs double-flux développés entre 1948 et 1954. Turbomeca a fabriqué 14 moteurs de cette famille, dont 8 furent livrés aux Etats-Unis pour une utilisation tout à fait particulière que cet article va vous faire découvrir.

Diffuseur #13

Dans ce numéro du Diffuseur, le quatrième épisode de l’histoire du Bastan va vous faire découvrir la principale application de ce turbopropulseur, le Nord 262. Au travers de cette application, la première application purement civile de ses moteurs, Turbomeca va découvrir le monde des compagnies aériennes avec toutes ses exigences techniques et support. Ce sera une rude école, mais dont les enseignements seront retenus quand les applications civiles de l’hélicoptère vont se multiplier dans les années 1980. Et pour évoquer cette aventure, nous avons fait appel à Pierre Senderens qui a bien connu le Bastan pour en avoir été longtemps l’Ingénieur de Marque.

Les affaires internationales de Turbomeca ont parfois des effets inattendus sur la vie personnelle des salariés. Elles sont l’opportunité pour certains d’entre eux de tisser des liens de longue durée par delà les océans. C’est le cas pour Jean-Michel Cachau avec l’Inde. Nous sommes allés recueillir son témoignage.

Diffuseur #12

Dans le numéro 5 du Diffuseur, nous avons raconté les activités de Joseph Szydlowski avant la fondation de Turbomeca. Les moteurs diesel d’une part et les compresseurs de l’autre. Si les premières se terminèrent par un échec, les secondes allaient mener Joseph Szydlowski et André Planiol au succès. Plus précisément, c’est l’invention du compresseur à circulation variable qui allait être le déclencheur de la fondation de Turbomeca. Mais qu’est ce fameux compresseur et pourquoi représentait-il alors une innovation aussi importante ?

En 1941, après l’achat du domaine Longchamp sur lequel va être construite son usine, Joseph Szydlowski achète un autre domaine à Bordes, le domaine Mérillon. Situé en face du premier, de l’autre côté de la route de Pau à Lourdes, ce domaine va servir à loger une partie des employés de Turbomeca. Au moment de l’achat, le domaine Mérillon comprenait une maison de maître (le « Château »), une ferme et des granges. Ces dernières vont être aménagées en logements pour le personnel donnant ainsi naissance au bâtiment « Les Granges ». Evelyne Ayguebere et Gladys Burgué, Galaud de leurs noms de jeune fille, en furent parmi les premières occupantes. Elles nous ont préparé ce témoignage émouvant qui restitue bien l’ambiance du petit monde des Granges.  

Diffuseur #HS2

2015 est l’année du cinquantième anniversaire de l’inauguration du site de Tarnos.  Cet anniversaire a été brillamment fêté le samedi 26 septembre à l’occasion d’une journée « portes ouvertes » à laquelle étaient invités les membres du personnel, actifs et retraités, et leurs familles. Notre association a été étroitement associée à cet évènement au travers de stands disséminés tout au long du parcours de visite. Vous trouverez dans ce numéro spécial quelques images de cette journée inoubliable.

Indépendamment de cet anniversaire « officiel », il revenait à notre association de rappeler les circonstances dans lesquelles le site de Tarnos a été créé. Ce numéro Hors Série du Diffuseur raconte pourquoi et comment Turbomeca a installé cette usine à cet endroit. Il a été rédigé par Charles Claveau, Michel Etcheverry, Marc Mercader, Jean-Christophe Quesnel et Daniel Trallero sur la base d’archives de Turbomeca, de la ville de Tarnos, des témoignages de Pierre Arnaud, Serge Labadens et Albert Peytrain, ainsi que de souvenirs personnels.

Diffuseur #11

En 2005, j’ai fait la connaissance d’un symbole discret de l’histoire aéronautique américaine dans le domaine de la formation des mécaniciens. Bill Mizell, qui fut manager du Customer Training Center de TMUSA de 1990 à 2009, revendique ses origines françaises (son vrai nom devant être « Mozelle ») mais avant tout texanes. Ce cowboy,  ancien militaire, est passé à la vie civile pour être sheriff volontaire et instructeur et couler une retraite heureuse…au Texas ! Si le hasard vous mène vers chez lui et vous avez la chance de le croiser, n’hésitez pas. Outre les délicieux et authentiques « Texan cakes » de Shirley, vous pourrez savourer les anecdotes à foison de Bill. C’est un peu l’histoire de TMUSA revisitée par la lorgnette instruction, à laquelle Bill nous invite ci-dessous sans détour en passant également quelques messages pour les générations futures (Jean-Louis Mostajo).

Diffuseur #10

Il fait partie de ces moteurs Turbomeca qui eurent une carrière limitée. Pourtant, il fut le premier turbopropulseur français homologué. Développé pour des programmes d’avions militaires d’appui-feu qui furent annulés avant qu’il ne soit au point, il réussit malgré tout à trouver deux applications dans le domaine du transport. Une application française avec le Nord 262 et une application export, avec le Guarani argentin. Au-delà de ces applications turbopropulseur, le Bastan connut une application turbomoteur expérimentale sur le H-34 de Sud-Aviation et une belle carrière dans le domaine industriel. Le Diffuseur se propose de vous raconter cette aventure au travers d’une série d’articles qui s’étendra sur plusieurs numéros. Voici donc le premier épisode de la saga du Bastan.

Auguste Martel est né le 6 juin 1929 et commence sa carrière professionnelle aux Chantiers Navals de la Seyne. Mais le service militaire l’envoie à Pau où il s’installe et fonde une famille. Le 18 septembre 1951, il entre à Turbomeca qu’il quittera 38 ans plus tard, le 30 juin 1989, pour prendre sa retraite. Comme d’autres compagnons, il y accomplit un parcours professionnel qui le mène de l’établi à la maîtrise, essentiellement au montage. Il fut largement impliqué dans les divers moteurs Astazou, turbopropulseurs comme turbomoteurs. C’est Claude Serrano qui est allé l’interviewer et en a rapporté les lignes qui suivent. 

Diffuseur #9

Il a quitté Turbomeca il y a 18 ans et n’y était jamais revenu. Pourtant, il passe tous les jours devant l’usine de Bordes. Jusqu’au jour où, sur le journal La République, il apprend la tenue de l’Assemblée Générale de notre association. Il y vient, en curieux, et adhère instantanément. Au fond de lui, il n’a jamais quitté Turbomeca. Quelques jours plus tard, il pénètre à nouveau dans l’usine de Bordes et découvre les nouveaux locaux de ce Centre de Secours qu’il avait créé il y a 52 ans. Alors, tous les souvenirs remontent. L’occasion était trop belle pour Le Diffuseur ! Voici donc, grâce aux documents conservés dans les Archives Historiques de la maison, avec l’aimable participation de l’équipe des pompiers professionnels de l’usine de Bordes et aux souvenirs de Michel Estève, car c’est de lui dont il s’agit, l’histoire du centre de Secours de l’usine de Bordes.

Quand, en 1961, il touche un moteur Turbomeca pour la première fois, André Visconti a déjà bourlingué de nombreuses années à travers le monde. Embauché à Turbomeca en 1966, il va y poursuivre cette vie vagabonde au service des Clients de Turbomeca. Elle ne s’arrêtera qu’en 1993, au moment où il décide de prendre sa retraite. Installé à Lagos, âgé aujourd’hui de 82 ans, André n’a rien oublié de cette vie sur les champs. Il nous a fait le plaisir de nous la raconter.

Diffuseur #8

Nous fêtons en 2015 le 35ème anniversaire de la création de la filiale américaine de Turbomeca, TMUSA à Grand Prairie, dans la grande zone urbaine de Dallas au Texas. Initialement, elle portait le nom de TEC pour Turbomeca Engine Corporation. Pour évoquer cette création, personne d’autre que Gérard Seguela n’était mieux placé. C’est lui, en effet, qui eut la mission, en 1979, de créer cette structure pour assurer le support des moteurs Turboméca aux Etats-Unis. Voici donc, basé sur le témoignage de Gérard, l’histoire de la fondation de TMUSA.

Dans le numéro 7 du Diffuseur, nous avons parlé du développement des fraiseuses « Chéringou ». Nous avions signalé que ces machines-outils innovantes avaient été mises au point par André Bertin. Il était donc naturel que nous allions lui rendre visite pour recueillir son témoignage.

Diffuseur #HS1

2015 est l’année du cinquantième anniversaire de l’inauguration du site de Tarnos. L’histoire de ce site est intimement liée à celle d’un programme particulier, celui du moteur Adour. L’Adour possède la double particularité d’être le plus gros moteur jamais conçu par Turbomeca et le plus ancien encore en production. En effet, sa première rotation est intervenue en mai 1967, il y a bientôt cinquante ans. Dans le cadre des célébrations du cinquantenaire du site de Tarnos, Le Diffuseur a décidé de vous offrir un document exceptionnel, l’histoire des débuts de l’Adour rédigée par un témoin privilégié, Alain Calemard. Alain, qui a terminé sa carrière comme Directeur Technique de Turbomeca, l’a commencé au STAé sur le programme Adour précisément, avant de rejoindre Turbomeca comme représentant chez Rolls-Royce pour les premiers essais du moteur en Angleterre, puis comme ingénieur de marque Adour. C’est dire s’il était la personne la mieux qualifiée pour nous raconter les débuts de ce programme.

Diffuseur #7

Elle est la plus ancienne employée de Turbomeca vivante. Elle vient de fêter ses 104 ans le 23 février et elle fut, durant 27 ans, la secrétaire de Joseph Szydlowski. Le Diffuseur ne pouvait pas ne pas aller recueillir son témoignage. Ce que nous fîmes le 19 octobre dernier, grâce à l’intermédiaire de Raymond Bigeyre qui la connait bien. Nous avons découvert une femme toujours alerte et vivant seule, à 104 ans, dans sa maison de Saint-Pé de Bigorre. Voici donc la vie d’Hélène Gardner.

Après l'évolution technologique relatée dans notre précédent numéro, Daniel Trallero, avec l'aide de Gilles Cazenave-Larroche et d'anciens collègues de la production, nous raconte cette fois les différentes étapes et sauts technologiques réalisés en fabrication qui ont également permis à Turbomeca de maîtriser la technologie des compresseurs, cœur de notre métier de motoriste.

Diffuseur #6

C’est sur la maitrise de la technologie des compresseurs qu’est né Turbomeca. Elle a fait sa fortune et reste sa grande spécialité. Ce composant, au cœur des performances des turbomachines, marie si intimement conception et technologie de fabrication qu’il est impossible de séparer ces deux aspects quand on évoque son histoire. C’est donc en deux épisodes que Le Diffuseur va vous la raconter. Le premier, dans ce numéro, raconte l’évolution dans la conception.

Claude Serrano est né en 1931. Il a travaillé 40 ans à Turbomeca, de 1948 à 1988, dont 34 au Montage Prototype. Claude a eu la bonne idée de rédiger un texte de quatre pages qu’il nous a envoyé afin d’en extraire les passages les plus intéressants. Ils concernent la vie à Turbomeca dans les années 50 et 60. Ecoutons-le, toute une ambiance revit dans ces lignes.

Diffuseur #5

La préhistoire

En 1938, quand il fonde Turbomeca avec André Planiol, Joseph Szydlowski a 42 ans. Il a déjà une carrière importante derrière lui. Depuis une dizaine d’années, il travaille même avec le Service Technique de l’Aéronautique français, le fameux STAé. Ces travaux concernent les moteurs diesel et les compresseurs. C’est, en quelque sorte, la préhistoire de Turbomeca. Une préhistoire que nous connaissons grâce aux travaux de Guy Decôme et que Le Diffuseur a pensé intéressant de vous rappeler ou de vous faire découvrir. 

 

Gérard Pertica

Durant quinze années, de 1973 à 1988, Gérard Pertica fut à la tête de Turbomeca. Sa carrière professionnelle, longue de 45 années, fut essentiellement tournée vers l'aéronautique dont il fut un acteur important en permettant à Sud Aviation et Turbomeca de devenir les premiers mondiaux dans leur domaine. Daniel Trallero vous raconte ce parcours exceptionnel.

Diffuseur #4

La coopération de Turbomeca avec les motoristes britanniques est ancienne, bien antérieure au programme Adour. Mais cette coopération antérieure à l’Adour est complètement oubliée aujourd’hui, totalement effacée par la création de Rolls-Royce Turbomeca Ltd. Pourtant elle a bien été un élément décisif du choix de l’Adour. Il revenait donc naturellement au Diffuseur de raconter cet épisode oublié de l’histoire de Turbomeca.

Dans le numéro 3 du Diffuseur, nous avons raconté la saga des Fouga.

Celle-ci se termine par le Fouga 90 équipé de deux moteurs Astafan. Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir que Jean-Claude Fourny, ancien du bureau d’études et membre de notre association, avait travaillé sur l’installation motrice de cet appareil avant de rentrer à Turbomeca.

Diffuseur #3

La saga des Fouga

Dans Le Diffuseur n°1, nous avons raconté l’histoire des moteurs Aspin. Ce moteur fut testé sur un planeur Fouga transformé, baptisé Gémeaux. Mais le Gémeaux n’est qu’un épisode d’une saga qui court sur 30 ans, de 1948 à 1978. Cette saga, c’est celle des Fouga que nous vous proposons de découvrir...  

 

Léon Bourriau

Léon Bourrieau était pilote d’essais chez Fouga. En ce sens, il a un rapport direct avec Turbomeca. Mais Léon Bourrieau a encore un lien d’actualité avec Turbomeca. En effet, à Tarnos, au sein de la Direction Qualité, on trouve Julien Bourrieau, né en 1978 et membre de notre association. Julien est de la même famille. Précisément, le lien remonte au XIXème siècle, à Amand Bourrieau qui eut trois enfants. Léon descend de l’un d’entre eux et Julien d’un autre. Le grand-père de Julien était de la même génération que Léon Bourrieau....

 

Personnage: Alfred Jaeglé

La France eut son « Tigre » en la personne de Clémenceau, Turbomeca eut le sien en la personne d’Alfred Jaeglé. Alfred, qui vit à Mazères-Lezons, est aujourd’hui dans sa 99ème année. Le Diffuseur a envoyé un de ses reporters, Pierre Bourguet, un ancien de la production lui aussi, pour interviewer ce bientôt centenaire. Pierre en a rapporté ce superbe article.

Diffuseur #2

L'Aspin (suite)

Chez les Gauchos

L’Amérique du Sud est un continent fascinant. Passionné, violent, sensuel, on n’en revient jamais indemne. Parmi les nations qui composent cet espace immense, l’Argentine fait partie des grandes aventures de notre entreprise. Elle a laissé d’intenses souvenirs à beaucoup de personnes chez Turbomeca. Pendant de longues années, en effet, Turbomeca a travaillé étroitement avec ce pays qui avait développé une intéressante industrie aéronautique. 

 

Témoignage

Le Diffuseur a voulu interviewer un protagoniste des affaires argentines. Nous avons donc rencontré Roger Barbe. Roger, qui a maintenant 88 ans, est entré à Turbomeca le 16 mai 1953 et l’a quitté le 30 septembre 1990. Ingénieur ENSET, spécialisé en électronique et électromécanique, il fut embauché initialement pour s’occuper des machines-outils (Tour Berthiez, électroérosion, équilibreuse Ghisolt).  Mais rapidement, il se spécialisa dans les mesures physiques sur moteur, au banc ou en vol, et fit toute sa carrière dans cette spécialité. A 88 ans, 24 ans après avoir quitté Turbomeca, Roger se souvient de tout et raconte passionnément sa carrière à Turbomeca. Il découpe soigneusement les articles qui paraissent sur Turbomeca dans la presse locale et les conserve dans un grand classeur… 

Diffuseur #1

L'Aspin et l'innovation en actes

Entre 1948 et 1954 le développement des moteurs Aspin fut un véritable festival d’innovations. Retour sur cette époque bénie, qui vit Turbomeca réaliser le premier vol au monde d’un réacteur double-flux.

Version imprimable | Plan du site

© AAPHT - Si vous pensez qu'un contenu figurant sur notre site est susceptible d'enfreindre vos droits de propriété intellectuelle, nous vous remercions de nous contacter en utilisant le formulaire de contact sur ce site. Nous ferons alors tout notre possible pour retirer ou bloquer au plus vite le contenu.